Le cimetière Baron de Hirsch de Montréal a ouvert ses portes au début du 20e siècle, mais son origine remonte à la fondation même de la communauté juive du Québec.

La communauté juive de Montréal prend vie à la fin du 18e siècle, après la guerre de Sept ans (1756-1763) durant laquelle la Grande-Bretagne et la France se sont disputé le territoire d'Amérique du Nord.

En 1760, l'armée britannique s'empare de Montréal, marquant le point culminant de la campagne contre la Nouvelle-France. À la fin de la guerre, certains militaires juifs (officiers, soldats et fournisseurs de produits militaires) décident de rester au Québec et de s'y établir. Ils font venir leur famille de Grande-Bretagne et des Treize colonies, deviennent marchands et commerçants de fourrures et, en 1768, fondent la première synagogue du Canada, Shearith Israel (« Vestiges d'Israël »).

Pendant de nombreuses années, la petite communauté reste réduite, jusque dans les dernières décennies du 19e siècle où l'arrivée d'une vague d'immigration en provenance d'Europe de l'Est change la donne. Plus de Juifs trouvent refuge à Montréal plutôt qu'à New York, de nombreux immigrants désireux de rejoindre les États-Unis ne réalisant pas que la région d'« Amerike » où ils viennent de débarquer est en fait un autre pays! En à peine 20 ans, la population juive de Montréal est multipliée par 12, atteignant 6 500 membres à la fin du siècle. Les nouveaux arrivants sont généralement démunis et la communauté établie se retrouve submergée, incapable de répondre à leurs nombreux besoins. L'argent fait cruellement défaut. Des membres de la communauté décident alors d'écrire au grand philanthrope juif européen, le baron Maurice de Hirsch, pour lui demander de l'aide.

En l'espace de 3 semaines, le baron répond en envoyant un chèque de 20 000 $, somme colossale à l'époque, pour construire une école juive et une « maison de refuge », en promettant de donner plus si nécessaire. En reconnaissance de la générosité du baron, les bénéficiaires décident de nommer les nouvelles installations en son honneur, donnant naissance à l'Institut Baron de Hirsch.

La communauté juive de Montréal prend de plus en plus d'ampleur et a grand besoin d'un cimetière. Entre 1902 et 1905, le Comité des funérailles de l'Institut Baron de Hirsch s'efforce sans relâche d'acquérir des terrains adaptés.

Le Comité finit par trouver un site en 1904, et le cimetière Baron de Hirsch est officiellement inauguré en 1905. Sans que l'on puisse savoir pourquoi, la plus ancienne pierre tombale date de décembre 1904, soit 8 mois avant l'ouverture officielle du cimetière!

Vous voulez en savoir plus sur l'histoire du cimetière? Le livre Sacred Ground on de la Savane (non traduit en français) de Danny Kucharsky raconte toute l'histoire des 100 premières années du Cimetière Baron de Hirsch. Vous pouvez vous procurer le livre dans de nombreuses librairies et directement auprès du cimetière. Pour connaître les détails et commander un exemplaire, cliquez sur l'onglet Offrandes.